Forum Masturbateur Onania: Bien sûr, la masturbation m’émascule

Dans le Forum sur les Masturbateurs Onania, un Masturbateur A Écrit:


Bien sûr, la masturbation m’émascule.  j’étais un branleur compulsif dès la puberté, jusqu’à la vingtaine, par nécessité, parce que je n’avais pas de petite amie.  Et même quand j’ai eu quelques Copines plus tard, je ne me suis jamais senti bien en train de baiser Une Femme et d’essayer d’agir comme un Vrai Homme.

je pensais que les choses seraient différentes après mon mariage.  en fait, j’ai fini par épouser une femme absolument magnifique et sexy, de plusieurs années ma cadette, et les choses ont vraiment bien commencé.  Mais en quelques années, Elle a réalisé ce que j’étais et m’a fait devenir Son esclave complète et totale, 24/7 de toutes les manières.  Dans quelques années, Elle a déclaré que je n’étais plus apte à avoir de contacts sexuels avec Elle, ni avec aucune autre femme non plus, et que je passerais le reste de ma vie comme le branleur complet et total que j’étais toujours censé être.
Mais ce qui est encore plus émasculant à sa manière, c’est que j’ai en fait été mis sur un calendrier de quand je dois me branler.  ma maîtresse-femme dit que c’est nécessaire parce que j’ai besoin d’être “à l’écoute” du bon état de horniness.  Si on me permet de trop me branler, je deviens apathique et je ne La sers pas avec l’enthousiasme nécessaire.  Mais si je suis trop excitée, je deviens tellement distraite que je ne La sers pas avec la concentration nécessaire.  Par conséquent, je dois me branler exactement deux fois par semaine, aux horaires qu’elle précise, qui varient souvent pour s’adapter à nos horaires.
Habituellement, j’attends avec impatience mon temps de branlette avec beaucoup d’anticipation.  Mais il y a des moments où je ne suis tout simplement pas dedans, et je me sens très émasculé sachant que je dois effectuer mon sale petit acte pour que je sois “à l’écoute” du bon état de horniness.  Néanmoins, bien avant que ma main n’atteigne réellement ma bite, j’ai toujours une dure rage, parce que je réalise rapidement à quel point j’ai de la chance d’être le branleur que je suis, qui arrive à être “à l’écoute” pour servir sa merveilleuse Maîtresse-Femme avec l’enthousiasme et le dévouement appropriés; et qui n’aura plus jamais de contact sexuel avec une autre Femme, pour le reste de ma vie, mais passera le reste de ma vie à être le branleur réel et vrai, complet et total que j’ai toujours été censé être.
le branler

Pour en savoir plus, rejoignez le Forum sur les Masturbateurs Onania, une communauté de soutien et d’affirmation de personnes vivant avec une dépendance chronique à la masturbation. L’accent est mis sur nos vies de masturbateurs accros et sur les plaisirs / conflits / impacts liés à notre habitude irrésistible.